Le spectacle de fin d’année.

spectacle
Il faut l’avouer, je n’étais pas forcément emballée à l’idée de passer une belle après-midi de printemps enfermée dans une salle de spectacle noire de monde.
Malgré tout, j’ai écouté le plus patiemment possible les petits musiciens assassiner les uns après les autres les morceaux que j’aimais (parfois).
J’ai observé avec attendrissement ceux qui se s’étaient mis sur leur 31, ceux qui avaient gominé leurs cheveux et ceux qui sont arrivés tout simplement au naturel, avec les cheveux gras.
Au bout d’un moment, je me suis demandée pourquoi Jean Jacques Goldman (et ses reprises) monopolisaient à ce point le récital de fin d’année, comme si le répertoire musical disponible s’était arrêté à la France des années 80.
On a eu droit à un moment de grâce, j’en avais presque les larmes aux yeux et je me suis dit, en voilà un qui a trouvé son domaine d’excellence
Au fond de la salle, les plus jeunes chahutaient un peu, d’autres, nouveauté des années 2010, jouaient avec leur tablette, quand ce n’étaient pas leurs parents qui se le permettaient tout simplement.
Et quand enfin, mon enfant est entré en scène, le temps s’est arrêté.
Comme tous les parents avant moi et tous les parents après moi, je n’ai regardé que lui, je ne me suis pas préoccupée de sa voix qui déraillait ou de son instrument mal accordé.
Comme tous les parents avant moi et tous les parents après moi, je me suis levée en bousculant les voisins pour immortaliser ce Grand moment avec mon i-truc et pouvoir ensuite le montrer à Papi, Mamie, Tonton et Tata qui n’en n’avaient probablement pas grand-chose à faire, mais ce n’est pas grave.
Comme tous les parents avant moi et tous les parents après moi, quand la performance tant attendue s’est achevée, j’ai parlé fort, sans (trop) me soucier des suivants…

Et puis, mon oreille a été attirée par la voix d’une petite fille de 7 ans qui chantait avec application : « Dis-moi si tu aimes bien nos paresses et nos matins d’amoureux… »
Et là, j’ai eu envie de hurler : « reviens Jean-Jacques ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *